Novembre 2012. Un hôpital. Des soignants bienveillants gênés dans leurs blouses blanches.

J’entends les mots Cancer, Agressif, Infiltrant, Bilan d’extension, Métastases, Analyse Anatomopathologique. C’est bien à moi que l’on s’adresse, c’est bien moi la patiente. J’ai 38 ans, deux petits garçons, et en une seconde ma vie vole en éclats. Je vais découvrir ce qu’être malade veut dire à bien des égards, diminuée, sans défenses immunitaires, livrée à moi-même dans une société de bien-portants. Que faire ? Suivre une autoroute médicale les yeux fermés? Laquelle? Considérer que personnellement je ne peux rien faire de plus, rester passive? Si la maladie est complexe, si elle est difficile à cerner, c’est donc qu’il y a plusieurs angles d’attaque, et tout est nécessaire et complémentaire. Ce n’est pas mon heure, j’ai encore d’autres choses à vivre, je veux me battre et je choisis alors de me former à la maladie, d’apprendre tout ce qui m’est possible. Je découvre les liens étroits entre alimentation et maladie, j’arrive à considérablement améliorer les effets secondaires de la chimiothérapie puis de la radiothérapie. J’en parle autour de moi et participe activement à un blog pour du partage d’expérience. De plus en plus de personnes me contactent pour des conseils et je réalise alors que mon expérience, mes liens avec de nombreuses personnes malades et mes connaissances peuvent aider et accompagner avec respect et humanité.

Je décide de reprendre mes études. Exit le marketing, le commerce international et mes fonctions de dirigeante-associée d’entreprise. Je débute des études de diététicienne à Barcelone où je résidais et j’obtiens mon diplôme. Je travaille également au service oncologique de l’hôpital Quiron où je comprends au contact des patients que la diététique est insuffisante pour répondre aux maladies, qu’il y a bien d’autres enjeux avec l’aliment. Je rencontre le Dr Jean-Paul Curtay, pionnier de la nutrithérapie, invité dans tous les pays du monde pour donner des cours et des conférences, et j’intègre avec passion son cursus de Nutrithérapie à Paris pour les professionnels de la santé. Je me forme aux autres maladies, à la restauration de l’énergie par l’alimentation. De retour dans la Drôme, d’où je suis originaire, je créé Medicaliment, « l’aliment comme médicament », avec des conseils, des actualités, des recettes et bien sûr des rendez-vous pour travailler ensemble.

Nous sommes tous dans un apprentissage constant de la vie. Merci de vous ouvrir à ce fantastique outil qu’est l’alimentation pour votre santé. J’espère que ce site vous interpellera, vous intéressera, vous donnera ou redonnera « l’envie ».

Au plaisir de vous rencontrer et de vous aider.

Anne-Claire Sauvajon